Enceinte ? La grossesse de Jenny semaine après semaine

La grossesse de Jenny

Jenny est enceinte de jumeaux : un garçon et une fille !
Suivez-la mois après mois sur www.enceinteoupas.fr

Bonjour,

Je m’appelle Jenny, j’ai 29 ans et je suis assistante vétérinaire. Mon compagnon, Sylvain, et moi allons être parents pour la première fois… de jumeaux !

Quand enceinteoupas.fr m’a demandé si je voulais tenir un journal de ma grossesse et le publier sur leur site, je me suis dit que l’expérience extraordinaire que je suis en train de vivre méritait d’être partagée ; voici donc l’histoire de ma grossesse, ou comment je ressens l’évolution de ces deux petits êtres en moi...

Semaine 4 : Je suis enceinte !

Tout a commencé en décembre dernier, lorsque le test m’a révélé la merveilleuse nouvelle.
Réglée comme du papier à musique, dès le premier jour de retard des règles je me doutais de ce qui se passait... Mais la fausse joie du mois précédent, avec deux jours de retard, m'aura appris la patience. Quelques symptômes me laissent pressentir l'heureuse nouvelle (les même sensations qu'avant les règles : douleurs dans le bas-ventre, les seins sensibles), et au cinquième jour de retard, ne pouvant attendre plus longtemps, au saut du lit cette nouvelle est confirmée par un test très, très positif : je suis enceinte !! Le futur papa en reste sans voix... dur dur après cette révélation de partir travailler ! (Pour la petite histoire, je ne me suis toujours pas décidée à jeter le test !)

A cette période-là, je travaille en remplacement dans une clinique vétérinaire en tant qu'assistante vétérinaire. Très vite se pose le problème des radios, mais heureusement je n'ai pas eu à en faire. Le plus pénible reste finalement les odeurs, qui en général ne me dérangent guère. Mais là, ça devient à la limite du supportable. La fatigue aussi se fait sentir rapidement.

Avec Sylvain, nous commençons à parler des prénoms, et les premières idées fusent, en tournant rapidement à la rigolade : "si c'est un garçon, Pierre ; et ses deuxièmes prénoms, Feuille et Ciseaux"... mais nous avons encore le temps de voir bébé pousser et les idées venir.

Publicité

Semaine 7 : première consultation gynéco

Fin décembre, j'ai mon premier rendez-vous avec la gynécologue. La veille, j'en parle à une amie, et nous rigolons sur la possibilité de jumeaux, bien que cela ne m'enchanterait guère ; autant je suis ravie et bien préparée au fait d'avoir un enfant, de vivre une grossesse comme tant d'autres, autant l'idée des jumeaux ne me fait pas rêver.
Le jour J, le verdict tombe.

La gynécologue me fait une échographie pour voir ce petit bébé. Je regarde l'écran, ne comprends pas bien ce que je suis en train de voir, si ce n'est que je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà vu ce type d'image : deux poches noires bien distinctes, avec dans chacune une boule blanche. Mais à la tête -réjouie- de la gynéco, je comprends vite :

"Vous avez des jumeaux dans la famille ?"
"Oh non ! Euh... non non, il n'y en a pas...".

Le choc.

Je ne m'attendais vraiment, vraiment pas à ça ! Et finalement, le fait d'en parler la veille aurait-il provoqué les événements ?
Tandis que je commence à me poser tout un tas de questions, la gynéco, toute contente, continue son exploration :
"Regardez leur activité cardiaque ; vous voyez leur cœur battre ?"
"Oui, oui je vois bien les deux cœurs battre, les deux...".

Je retiens mes larmes... Deux bébés, mais comment va-t-on faire ?
Dès que je sors du cabinet, j'appelle, fébrile, mon homme...
"Chéri, il va falloir trouver deux prénoms"
"..."
"Il y en a deux"
"Ce sont des jumeaux ?!"
"Oui...".

1ere Echo à 7S

1ere Echo

Dur dur de ne pas craquer. L'homme s'assoit sur une chaise. Il appelle son père, j'appelle ma mère.
Je rentre à la maison, mon chéri est là, je craque, je pleure. Il assure, me prend dans ses bras, me réconforte. Même si il n'en mène pas large à ce moment, il prend le contrôle de la situation. On va y arriver.

A partir de là, je prends confiance ; je me renseigne, m'inscris rapidement sur le forum de jumeaux et +. D'autres ont vécu ça avant moi, et je vois même que certaines en sont exactement au même stade de grossesse et d'incertitude que moi.
Très rapidement, je me réjouis de cette aventure exceptionnelle, qui est donnée à si peu de privilégiées finalement.
Dans notre entourage, nos familles sont ravies, nos amis nous envient. Bien sûr, nous n'échappons pas aux "bon courage", "vous allez en baver", mais même pas peur ! Nous sommes fiers de cette différence !
Certes, le futur papa pragmatique est effrayé par l'aspect financier de la situation, mais là encore nous avons le soutien de nos familles, nous ne serons pas seuls face à ça !

Nous apprenons alors qu'en fait, il y avait bel et bien des jumeaux dans la famille ! Et le comble, que ce soit de mon côté et de celui de Sylvain !! Et nous n'en savions rien...

La gynécologue me conseille vivement le repos: une grossesse gémellaire, c'est une grossesse à risque.
Mon remplacement à la clinique vétérinaire vient de se terminer, et très honnêtement, avec la fatigue et cet état nauséeux, j'en suis bien heureuse !
Et voici donc que commence une longue période de repos où maman couve ! En attendant de connaître leur sexe, Sylvain leur trouve un petit nom : ce sera Tic et Tac !
Les trois premiers mois sont durs : je me lève avec la nausée. J'ai tout le temps envie de dormir. C'est l'hiver, il fait froid. Je n'ose même pas aller faire des courses de peur de défaillir dans les rayons du supermarché. La moindre odeur me révulse, même celle de ces magnifique lys que mon amour m'a offerts pour fêter nos petits jumeaux...
Trois mois de lutte où j'étais loin de penser que la grossesse c'est vraiment merveilleux...

Semaine 12

Le 2 février, arrive enfin la fameuse échographie des 12SA, celle qui officialise la nouvelle !
Autant l'annonce des jumeaux m'a effrayé dans un premier temps, autant j'étais vraiment inquiète à l'approche de l'échographie que l'un des bébés ait un souci ou ne se soit pas bien développé.
Le contact avec l'obstétricien passe tout de suite bien, que ce soit avec Sylvain ou avec moi ; mine de rien, cela compte énormément ! Il va tout de même suivre l'évolution de Tic et Tac, ainsi que ma santé tout au long de la grossesse, et le fait d'être en confiance avec lui est réellement rassurant.

Nous voilà donc prêts à rencontrer nos enfants. Ils sont là, sur l'écran, ils bougent... Je jette un coup d'œil au futur papa: une main sur la bouche il regarde l'écran, captivé. C'est finalement le souvenir qui m'aura le plus ému de cette échographie : le père qui découvre ses enfants.

Nous voilà donc prêts à rencontrer nos enfants.

Tic et Tac vont bien, ils ont bien poussé tous les deux. Je sens qu'un sourire béat ne quitte pas mon visage. Les mesures sont prises, tout est dans la norme, la clarté nucale également. Il y a bel et bien deux poches bien séparées, donc c'est une grossesse bichoriale biamniotique ; en d'autres termes ce sont de faux jumeaux.
Je ne résiste pas à l'envie de demander si on peut déjà voir les sexes. Pour me faire plaisir, l'obstétricien tente des mesures d'angles entre la colonne vertébrale et je-ne-sais-trop-quoi, mais rien de bien concluant, si ce n'est qu'il semblerait que ce ne soit pas le même angle pour les deux. Mais pour en savoir plus, il faudra être patient... Aucun souci, de les savoir en forme nous comble déjà !

La famille est rassurée La famille est rassurée : tout se passe bien, les petits sont bien partis ! Que ce soit pour les parents de Sylvain ou les miens, ce sont les premiers petits enfants et quelques chose me laisse croire qu'ils seront très certainement gâtés... et le mot est faible ! Entre les achats compulsifs de vêtements et autres matériel de puériculture de l'une, le tricotage intensif des autres, les plans de la cabane déjà tracés... Bref je crois bien que ces enfants ne manqueront de rien !

A cette période-là, je commence à les sentir bouger, comme de petites bulles dans mon ventre qui me chatouillent ; c'est vraiment émouvant !

Semaine 16

En arrivant au 4° mois, les nausées se calment, le ventre commence à s'arrondir, je peux enfin l'exhiber fièrement sans avoir à le rentrer !

Au rendez-vous des 16SA, la gynécologue regarde le sexe des bébés, et elle en est "sûre à 150%" : il y a un garçon ! Pour l'autre, rien d'évident. Elle suppose que c'est une fille, mais il faudra encore patienter pour l’affirmer. L'homme est ravi de savoir qu'il y a un petit gars ; il n'avait qu'une crainte : se retrouver au milieu de trois nénettes ! D'autant plus que dans notre entourage, tous nos amis ont eu des filles, donc il fallait bien rétablir la situation !

Maintenant que les nausées se sont atténuées, ça ne rigole plus avec la balance : alors qu'au 3° mois je n'avais pris que 2kg, entre le 3° et le 4° mois la balance a fait un bond de 5kg ! Oups...

Semaine 18

Semaine 18

Les rendez-vous s'enchaînent, nous avons la confirmation à la 18°SA que nous attendons bien une fille et un garçon, nous sommes comblés !

Leur croissance se poursuit normalement, et je revis enfin : finies les nausées et ces odeurs qui m'écœurent, en plus je suis en super forme ! Nous pouvons alors sortir au cinéma, chez des amis... quel bonheur !

Après plusieurs hésitations et quelques difficultés concernant le garçon, nous nous arrêtons -déjà- sur les prénoms : la fille s'appellera Zoé et le garçon Timothée. Mettre un nom sur nos bouts de choux les fait réellement exister et leur place dans notre famille devient concrète.

Mon bidou a 18 semaines

Semaine 21

A l'échographie des 21SA, une petite ombre au tableau vient ternir notre bonheur : l'obstétricien découvre une petite tache intracardiaque chez Zoé. Il nous dirige vers un spécialiste, mais il faudra attendre la 24°SA pour en savoir plus... Trois semaines où tout reste en suspens. Nous n'en parlons qu'à nos parents, nous ne souhaitons surtout pas la compassion des autres. Nous attendons, essayons de ne pas nous inquiéter, tout en songeant à l'éventualité de trisomie pour notre petite puce.

Dans le cadre d'une grossesse gémellaire, l'obstétricien nous a fortement déconseillé de faire la prise de sang pour dépister la trisomie ; en effet, la présence de deux placentas fausserait des résultats, et très souvent une amiosynthèse sont effectuée, avec tous les risques qu'elle entraîne (notamment de fausse-couche), pour rien. Donc c'est entre autre pour cela que le suivi échographique est beaucoup plus poussé lors de grossesse multiple, afin de déceler d'éventuels signes de trisomie.

Semaine 24

Heureusement, toute inquiétude se dissipe lorsque le spécialiste nous annonce que "nous traiterons ceci par le mépris". Dès le début de l'échographie, il ne nous fait pas languir plus longtemps et regarde le cœur de Zoé ; il note en effet la présence d'un "focus hyperéchogène au niveau d'un pilier du ventricule gauche", mais visiblement ce n'est pas une caractéristique spécifique à la trisomie. Il arrive que des enfants trisomiques présentent cette particularité, tout comme des enfants sains. Etant donné que Zoé ne présente par ailleurs aucun signe de trisomie, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Autant dire que le reste de l'échographie se poursuit avec une légèreté du côté des parents que nous n'avions pas en rentrant !

Cerise sur le gâteau, nous avons eu de superbes clichés des visages de Zoé et Timothée !

Zoe a 24 semaines Timothee a 24 semaines

Semaine 25

Semaine 25

Mon bidou a 25 semaines...

Semaine 31

Semaine 31

Tous les 15 jours, nous alternons consultations et échographies. Lors des consultations, l'obstétricien surveille le col : qu'il ne soit pas réduit ou ouvert, puis un contrôle de la tension et du poids.

Les échographies permettent de suivre la croissance des petits : dans le cadre d'une croissance gémellaire il arrive que l'un des bébés grossisse moins que l'autre, mais généralement pour des dizygotes leur croissance est similaire à celle d'un singleton.

Et c'est le cas de Zoé et Timothée, ils pourraient bien arriver à 3,2kg pour le terme à 38sa !

Mon bidou a 31 semaines (de sortie avec des amis)

Semaine 33

A 33sa1/2, lors d'une consultation, l'obstétricien s'aperçoit que le col s'est réduit, et Zoé est bien basse. On fait un monitoring... une contraction toutes les 10 minutes, les petits ne doivent pas sortir maintenant, ils seraient prématurés et iraient en néonatologie, donc je suis hospitalisée. Pendant 12 jours, je reste couchée ; un monito par jour, prises de sang régulières, vérification de la tension, de la température, on me fait également une injection de Célestène pour la maturation des poumons des jumeaux, "au cas où", et je suis sous comprimés pour stopper les contractions. Au fil des journées ces dernières se calment.

Comme Zoé est en siège et Timothée en transverse une sage-femme me fait une séance d'acupuncture pour les faire se retourner... 70% de réussite, ce serait dommage de ne pas tenter le coup ! Seulement, c'est la première fois qu'elle le fait pour une grossesse gémellaire, et bien que je sente les petits s'agiter, ils n'ont plus suffisamment de place pour se tourner, et la possibilité d'un accouchement par césarienne se confirme... Bien que l'obstétricien tenterait bien un accouchement par voie basse ! Affaire à suivre...

Semaine 35

Semaine 35

A 35sa, les petits ne sont plus considérés comme prématurés. Les contractions ne sont plus qu'exceptionnelles, et avec la position allongée Zoé est remontée et le col a ainsi repris une taille convenable. Le poids de Zoé est estimé à 2,6kg, celui de Timothée à 2,7kg... Je peux donc enfin rentrer à la maison, et continuer de couver en attendant le jour J.

Semaine 36

Je suis à la 36°sa, mon obstétricien est en congés... donc j'attends patiemment la première semaine d'août et ses 38sa (avec le retour de mon obstétricien) pour voir ce que l'on fait : déclenchement avec accouchement par VB (voie basse) ou césarienne...

En attendant, s’ils décident de sortir avant, ce sera césarienne d'office avec ses confrères.

Mon bidou à 37 semaines !

Semaine 37

37 semaines et 6 jours

Ils sont arrivés !!!

Zoé et Timothée sont nés à 37 semaines et 6 jours !

Ils font respectivement 2,57kg et 2,64kg.

Vous aussi vous souhaitez partager l'histoire de votre grossesse? N'hésitez pas à nous adresser un .

Lire la suite

D'autres personnes lisent en ce moment…

Envie d

1   Envie d'un bébé ? Notre test de grossesse en ligne
Envie d'être enceinte ? Notre test de grossesse en ligne pour booster vos chance d'avoir un bébé.

Préparer le trousseau de bébé

1   Préparer le trousseau de bébé
Bébé va bientôt arriver. Êtes-vous prête à l’accueillir ?

Quand allez-vous accoucher ?

18   Quand allez-vous accoucher ?
Calculez directement

Votre réaction

Ne cliquez sur le bouton 'Publier' que si vous êtes l'auteure de l'intégralité du texte et que vous acceptez les règles en vigueur.