5 choses à savoir sur le virus Zika si vous êtes enceinte

5 choses à savoir sur le virus Zika si vous êtes
enceinte ou voulez le devenir

On parle beaucoup du virus Zika en ce moment, et surtout des risques qu’il présenterait pour les futures mamans et leurs bébés. Le virus est en effet soupçonné de causer des troubles neurologiques et des malformations congénitales.

Faut-il être inquiète ? Quelles mesures adopter de façon préventive ? Que faire si vous pensez être infectée ? Découvrez les 5 choses à savoir sur le virus Zika.

Publicité

1 – Une épidémie en France métropolitaine est peu probable

Le Zika est une maladie due à un virus qui est transmis par des moustiques tigre. Ces moustiques sont présents partout dans le monde. Actuellement, l’épidémie ne concerne toutefois que les pays d’Amérique centrale et du Sud, en ce compris la Martinique et la Guyane.

En Europe et en Amérique du Nord, un certain nombre de cas importés ont été diagnostiqués. Il s’agit de personnes ayant contracté le virus au cours d’un voyage dans les zones à risques.

Selon les experts, il est peu probable qu’une épidémie de Zika se déclenche en France métropolitaine. Si le moustique tigre est présent dans le Midi, il n’est actif que de mai à novembre. De plus, les concentrations de moustiques sont beaucoup plus faibles en France que sous les tropiques. Le risque n’est donc pas très élevé, mais on ne peut pas exclure totalement que de petits foyers se déclarent. Deux précautions valent donc mieux qu’une !

2 – Protégez-vous contre les piqûres de moustiques

Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre le Zika. Ni aucun traitement, sinon la prise d’antalgiques (comme du paracétamol) et le repos. La seule solution pour y échapper est donc de faire en sorte de ne pas être piqué.

Ceci est particulièrement vrai pour les femmes enceintes car même si la preuve n’en a pas encore été formellement établie, de nombreux experts pensent qu’une infection par le virus Zika pendant la grossesse peut entraîner de graves anomalies du développement cérébral, comme les microcéphalies (trop petite taille du cerveau et du périmètre crânien, souvent associée à des lésions cérébrales), voire au syndrome de Guillain-Barré, une affection neurologique qui peut causer des paralysies de la face ou des membres. Il semblerait même que les atteintes les plus sévères puissent conduire à une fausse couche ou à une mort in utero du fœtus.

Le ministère français de la Santé recommande donc aux femmes enceintes ou souhaitant le devenir de « se protéger par tous les moyens possibles contre les piqûres de moustiques, et tout particulièrement au cours des deux premiers trimestres de la grossesse ».

Outre le port de vêtements longs et couvrants, ainsi que l’usage de moustiquaires enduites dans les habitations, le ministère conseille d’utiliser un produit répulsif adapté tout au long de la journée. Pour en savoir plus, consultez la liste des produits répulsifs conseillés par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

3 – Ne voyagez pas dans la zone épidémique

Pourquoi risquer de se infecter par le virus Zika en voyageant dans la zone épidémique ? Peut-être pouvez-vous reporter votre déplacement. C’est en tout cas ce que les autorités françaises vous conseillent.

Vous devez absolument partir ? Consultez votre médecin pour évaluer avec lui votre état de santé, les risques encourus, et discuter des moyens de prévention individuelle. Remplissez en tout cas votre valise de produits répulsifs et prévoyez des vêtements couvrants.

4 – Vous pensez être infectée ? Consultez illico votre médecin

Vous rentrez d’un voyage dans la zone épidémique et soupçonnez avoir été infectée ? Peut-être avez-vous constaté une éruption cutanée ou souffrez-vous de maux de tête, de douleurs musculaires ou d’une conjonctivite ? Le Zika peut se manifester à travers toute une série de symptômes, y compris de la fièvre ou un gros coup de fatigue. Il est aussi possible que vous ne ressentiez rien du tout…

Quoi qu’il en soit, au moindre doute, consultez illico votre médecin traitant, surtout si vous êtes enceinte. Une prise de sang ou un prélèvement d’urine suffit à diagnostiquer la maladie. Certains hôpitaux ont déjà ouvert des consultations spécialisées Zika, comme Necker à Paris.

Si vous êtes enceinte, le gynécologue voudra probablement vous tenir à l’œil de plus près et procéder à un certain nombre d’examens complémentaires. Sachez qu’une microcéphalie peut être détectée en échographie au deuxième trimestre de la grossesse, à partir de 18-20 semaines. Et qu’il existe aussi un test diagnostique de l’infection fœtale par l’isolement du virus Zika dans le liquide amniotique après amniocentèse.

5 – Exigez le port du préservatif si votre partenaire a été exposé au Zika

Certaines informations donnent à penser que le virus pourrait se transmettre par voie sexuelle. Ceci n’est pas encore certain à 100%, mais il est actuellement recommandé aux femmes enceintes ou à celles qui ont un projet de grossesse d’exiger le port du préservatif de leur partenaire si celui-ci a été exposé d’une façon ou d’une autre au virus.

Sachez toutefois qu’une personne atteinte du Zika n’est pour le reste pas contagieuse.

Envie d’en savoir plus ? Suivez la page spéciale Zika de l’Institut français de veille sanitaire. Elle est régulièrement mise à jour.

Lire la suite

D'autres personnes lisent en ce moment…

Poids de grossesse

4   Poids de grossesse
Prendre du poids lorsqu’on est enceinte est parfaitement naturel. Mais attention aux excès !

Nutrition pendant la grossesse

1   Nutrition pendant la grossesse
Lorsqu’on est enceinte, il convient d’avoir une alimentation variée et équilibrée. Il faut aussi

Peur de prendre trop de poids ?

Peur de prendre trop de poids ?
Envie de conserver la maîtrise de votre prise de poids pendant la grossesse ?

Votre réaction

Ne cliquez sur le bouton 'Publier' que si vous êtes l'auteure de l'intégralité du texte et que vous acceptez les règles en vigueur.