Se connecter
zw_9

Information sur votre grossesse

Enceinteoupas.frEtre enceinte › Gérer les nausées matinales

Gérer les nausées matinales

Les « nausées matinales » n’ont en fait rien de matinal. Elles peuvent malheureusement vous déranger à tout moment du jour ou de la nuit. Elles se traduisent par des dégouts et envies de vomir pour les plus chanceuses et par des vomissements répétés pour celles qui ont sont les plus touchées.
Les nausées débutent généralement autour de la quatrième semaine de grossesse et se poursuivent pendant tout le premier trimestre de grossesse. Les plus malchanceuses pourront passer la totalité de leur grossesse « la tête dans le seau » et dans certains cas devront être hospitalisées.

Comment lutter ?

Il existe heureusement bien des façons d’atténuer les effets des nausées. Le meilleur remède est paradoxalement… de ne pas lutter ! Le stress et l’angoisse générés par les nausées (et souvent aussi l’anxiété liée à une première grossesse lorsqu’on découvre pour la première fois tout ce qui nous arrive, le meilleur comme le pire) suffisent parfois à provoquer ou tout au moins à entretenir le malaise.

Donc, le conseil numéro 1 est re-la-xez ! Allongez-vous et fermez les yeux si vous en avez la possibilité. Si vous êtes au bureau, ou pire si vous angoissez à l’idée que vos nausées trahissent votre grossesse avant que vous ne soyez prête à l’annoncer, essayez de vous isoler pendant 5 minutes aux toilettes et faites des exercices de respiration pour vous détendre.

Conseil numéro 2 : Débutez calmement la journée en évitant de bondir hors du lit, prenez votre temps. Faites-vous gâter un peu par votre compagnon, avec un petit-déjeuner léger au lit, et profitez-en pour rester allongée un peu plus longtemps.

Conseil numéro 3 : ayez le reflexe « biscuits au gingembre » au réveil (encore allongée), c’est une vielle astuce de grand-mère mais elle est éprouvée.

Conseil numéro 4 : fragmentez vos repas. Il est recommandé de manger souvent (6 fois par jour plutôt que 3) et léger (bien entendu, on augmente la fréquence des repas, tout en diminuant les quantités) et de privilégier les aliments les plus digestes. Evitez les graisses et forcez sur les protéines et les sucres lents (pates/riz/pain complets) qui réduiront les nausées tout en vous fournissant l’énergie nécessaire sur une période plus longue. N’oubliez pas que la fatigue et l’hypoglycémie peuvent aussi provoquer des nausées.

Conseil numéro 5 : évitez toutes les situations d’inconfort : chaleur excessive ou grand froid, fatigue, faim, soif, envie d’uriner (ou d’autres mouvements digestifs). Restez à l’écoute de votre corps.

Et les médicaments ?

Malheureusement, vous êtes enceinte… les médicaments sont donc en principe à proscrire puisque personne n’a encore mené d’études extensives sur des femmes enceintes permettant de vérifier que les anti-nauséeux ne provoquaient aucun dommage sur le fœtus. Par principe de précaution, il vous faudra donc vous abstenir.

N’hésitez cependant pas à consulter votre médecin si les vomissements sont importants ou si les nausées sont telles que vous ne pouvez plus vous alimenter et que vous perdez trop de poids. Dans certaines situations, le médecin pourra décider de vous hospitaliser.

Témoignage : j’ai souffert de nausées terribles pour chacune de mes 3 grossesses. J’ai perdu à chaque fois 3 kilos pendant le premier trimestre de mes 2 premières grossesses mais j’ai réussi à ne rien perdre lors de ma troisième grossesse. Le secret ? La résignation. En fait, j’ai fini par comprendre que cela ne me servait à rien de m’angoisser et d’appréhender les vomissements. Donc quand j’étais enceinte de mon troisième enfant, j’ai tout simplement attendu tous les matins d’avoir vomi un peu de bile 10-15 min après m’être levée (il n’était pas vraiment question de rester au lit avec les 2 aînés à préparer pour l’école) puis, une fois la nausée ainsi soulagée,  j’ai pris mon petit déjeuner dans la 1/2h qui suivait. Cela me donnait généralement assez d’énergie pour poursuivre ma journée. En mangeant ensuite toutes les 2-3 heures, j’arrivais à peu près à éviter les chutes d’énergie et le retour des nausées. Cela n’a pas complètement empêché les nausées, mais au moins je démarrais ma journée sur un bon pied !

Family World

Contactez-nous
Annonceurs
Conditions
Cookies